Art is divine

Symphonie Picturale

par Micha Christos

MUSEE D’ORSAY

Paris

8 Février - 8 Mai 2022

 

James McNeill Whistler

(1834 – 1903) 

CHEFS D’OEUVRE DE LA FRICK COLLECTION

NEW YORK

James Abbott McNeill Whistler

Arrangement en gris et noir n° 1, 

ou la mère de l’artiste (1804-1881)

en 1871, huile sur toile, H. 144,3 ; L. 163,0 cm.

Acquis de l’artiste par l’Etat pour le Luxembourg,1891

Paris, Musée d’Orsay

© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

James Abbott McNeill Whistler

Canal vénitien [Venetian Canal]

1880

Craie noire et pastel sur papier teinté brun

30,1 × 20,5 cm

The Frick Collection, New York

photo: © Joe Coscia Jr.

James Abbott McNeill Whistler

Variations en violet et vert, en 1871 Huile sur toile, H. 61,5 ; L. 36,0 cm.

Acquis avec le concours du fonds National du Patrimoine et la participation de Philippe Meyer, 1995 Paris, Musée d’Orsay © Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

James Abbott McNeill Whistler

Symphonie en couleur chair et rose : portrait de Mrs. Frances Leyland [Symphony in Flesh Colour and Pink: Portrait of Mrs. Frances Leyland], 1871-1874 Huile sur toile 195,9 × 102,2 cm The Frick Collection, New York

photo: © Joe Coscia Jr.


James Abbott McNeill Whistler est né le 11 juillet 1834 à Lowell, dans le Massachusetts, au nord-est des États-Unis. 

 

Son père s’appelait George Washington Whistler et sa mère Anna Matilda McNeill. Son père, ingénieur, est employé au chemin de fer à Saint Petersburg dans l’Empire Russe.

 

Le jeune Whistler est inscrit à l’Académie impériale des Beaux Arts où il apprend le français mais il conserve sa nationalité américaine.

 

Il s’installe à Londres en 1848 mais après la mort de son père il retourne avec sa mère dans le Connecticut. Renvoyé de l’Académie militaire de West Point en 1854, il part étudier la peinture à Paris et prépare le concours d’entrée à l’Ecole des beaux-arts avec Monet, Renoir, Sisley et Bazille. 

 

En 1859, il s’installe à Londres où il passera la plus longue partie de sa vie. 

 

Dandy mondain, il se présente comme un aristocrate sudiste ruiné. Son tableau « La Dame en blanc » refusé à la Royal Academy fait sensation au Salon des Refusés au côté du « Déjeuner sur l’herbe » de Manet. 

 

Fasciné par Velasquez et la peinture espagnole, il souhaite partir à Madrid mais son voyage est interrompu. Il participe à un trafic d’armes au cours de la guerre entre l’Espagne et le Chili. 

James Abbott McNeill Whistler

Les Mendiants [The Beggars]

Eau-forte et pointe sèche sur papier vélin

30,3 × 21 cm

Henry Clay Frick Bequest, 1915.3.51

The Frick Collection, New York

photo: © Joe Coscia Jr.


James Abbott McNeill Whistler

Symphony in Grey and Green: The Ocean, 1866

huile sur toile 80.6 × 101.9 cm

The Frick Collection, New York photo: © Joe Coscia Jr.

James Abbott McNeill Whistler

L’Homme à la pipe

Vers 1859

huile sur toile, H. 41,0 ; L. 33,0 cm.

Paris, Musée d’Orsay

© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

 

 

 

Whistler s’intéresse à la peinture extrême orientale, il en collectionne les porcelaines et les tissus. Dans cet esprit anglo-japonais, il décore une pièce en verts bleus brillants réhaussés de feuilles d’or pour l’armateur Frederick Leyland et sa femme.

 

Il se dispute violemment avec son commanditaire au sujet de ses honoraires et symbolise leur relation par deux paons se battant l’un à coup de pinceau l’autre avec un sac d’argent.

 

L’industriel et esthète Charles Lang Freer rachètera le lieu pour y installer sa collection d’œuvres de Whistler. Le peintre se marie en 1888 mais perd son épouse quatre ans plus tard d’un cancer. Whistler, connu pour son esprit acéré, aimait à échanger avec Oscar Wilde, mais quand celui-ci sera reconnu publiquement homosexuel, il l’en raillera ouvertement.

 

Whistler meurt ruiné en 1903 et est enterré dans l’église de St Nicholas à Londres dans le quartier de Chiswick.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Frick Collection, ouverte au public en 1935 dans la « mansion » new-yorkaise du magnat de l’industrie et grand collectionneur Henry Clay Frick (1849-1919), est en travaux ce qui permet aujourd’hui de contempler les œuvres de Whistler à Paris.

 

Avec les États-Unis et le Royaume-Uni, la France est l’une des trois patries du peintre. Mondialement reconnu de son vivant et pris pour modèle du peintre Elstir dans l’œuvre de Proust « À la recherche du temps perdu », Whistler est considéré comme le précurseur de l’impressionnisme anglais considérant la peinture comme une pure expérience esthétique. 

 

En 2022, la France célèbre le centenaire de la mort de Marcel Proust et l’arrivée des œuvres de Whistler avec le portrait de Montesquiou, qui a inspiré le Baron Charlus, donne un goût de madeleine à un temps retrouvé.

James Abbott McNeill Whistler

Arrangement en noir et or : comte Robert de Montesquiou-Fezensac [Arrangement in Black and Gold: Comte Robert de Montesquiou-Fezensac] 1891-1892

Huile sur toile, 208,6 × 91,8 cm

The Frick Collection, New York

photo: © Joe Coscia Jr.


James Abbott McNeill Whistler

Deux porches [Two Doorways] Eau-forte et pointe sèche sur papier vélin 20,3 × 29,2 cm Henry Clay Frick Bequest, 1915.3.46

The Frick Collection, New York photo: © Joe Coscia Jr