Art is divine

Le Berceau de la Vie

Micha Christos

FONDATION FRANÇOIS SCHNEIDER

Wattwiller

du 22 mai au 26 septembre 2021

 

 

LES TERRITOIRES 

DE L’EAU

Guillaume Barth, 

Le deuxième Monde, Elina, 2015, vidéo, 4mn41

© Fondation François Schneider

Statuettes dégé

Tellem, Dogon, région de Mopti, Mali

Fin du 14e siècle – 16e siècle

Bois, matières sacrificielles

© musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Claude Germain


 

 

 

 

 

L’exposition « Les territoires de l’eau »  met en résonance des œuvres et objets des collections du musée du quai Branly - Jacques Chirac avec une sélection des œuvres de la Fondation François Schneider, fonds d’art contemporain constitué depuis 2011 sur la question de l’eau.

Le concours « Talents Contemporains » récompense 7 lauréats de toutes disciplines et nationalités confondues. Vidéos, photographies, dessins, installations, œuvres numériques, sculptures de verre soufflé constituent un ensemble de pièces racontant l’eau sous toutes ses formes. 

Les lauréats ont illustré le thème au fil des rituels, des croyances, réinventant une planète ou traversant la méditerranée.  Ils s’interrogent aussi sur la pêche de masse, les barrages ou la mécanique de l’eau.

Cristina Escobar

Trophées, 2018

Installation de 40 objets en marbre de Carrare

Dimensions variables

© Fondation François Schneider


Olivier Leroi, Souffles, 2007

Poissons taxidermisés, verre soufflé, 12 x 100 x 8 cm

© Fondation François Schneider

Sculpture anthropomorphe de déesse,

Mexique, culture Aztèque, 1350-1521

Roche volcanique dense de couleur grisâtre;

pigments ocre de goethite et rouge d’hématite

© musée du quai Branly - Jacques Chirac

 

 

 

 

 

 

Pour saisir l’universalité du sujet, leurs créations sont mises en perspective avec les pièces exceptionnelles du quai Branly – Jacques Chirac, l’ensemble crée un parcours inédit, une véritable plongée dans les siècles et l’espace au fil de l’eau.

 

Ce liquide magique fascine depuis des millénaires les artistes, les créateurs et les artisans. Dans toutes les époques et au cœur de leur inspiration émergent résurgences et similitudes d’iconographies.

L’exposition embarque ses visiteurs sur un flot de créativité et d’ingéniosité. Ils naviguent ainsi dans cinq grandes sections, de la fabrique des techniques et du paysage au quotidien de l’eau, des imaginaires liquides aux territoires du sacré et à la géographie des traversées. 

Véritable dialogue pluridisciplinaire et pluriculturel, l’eau est vivante en ces amulettes, statuettes, coquillages et pirogues mais aussi au cœur des  photographies ou vidéos de rizières, de technologies hydrauliques.


Nasses, Tchad, Cameroun, Vietnam, Malaisie, fin du 19e - première moitié du 20e siècle. Roseau, fibres de rônier, rotin, bambou.

© musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Claude Germain

 

 

 

 

 

 

 

 

Berceau de la vie, l’eau primordiale est une source d’énergie universelle, lien de corps et de cœur par nature entre la terre et l’humanité. De l’océan à la brume, de la larme à l’orage, chaque goutte est synonyme de naissance et de renaissance. 

L’eau a une dimension onirique, spirituelle mais aussi matérielle, politique et technologique. Absente ou omniprésente, elle inspire les mythes et les rêves, effrayante ou captivante, elle accompagne les êtres en leur voyage au cœur de leur naissance et jusqu’en leurs périples terrestres.

 

 

« Je suis la rivière et la rivière est moi », 

de la voie lactée aux abysses,

 l’âme est baignée d’un océan d’étoiles.

Robe de deuil, dynastie Han, Chine, fin du 19e siècle, gaze brodé. Inv. 71.1989.24.103

© musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Claude Germain


Yves Chaudouët

Les poissons des grandes profondeurs ont pied, 2006

Environ 280 pièces de verre soufflé / étiré, microprocesseurs, grappe de LED, dimensions variables

© Fondation François Schneider