Art is divine

Stéphane Bolongaro - A life on Mars -

Micha Christos

COSMIC KISS

2002-2003

©stephane bolongaro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C et enfant terrible a vu le jour à Nice, autodidacte et self made men hyperactif, il jongle entre art et affaires avec liberté et humour. 

 

Les gènes sont dans son berceau avec un aïeul banquier à New York en 1860 et un grand-père, Léon Louis Charles Roux, qui exposait au  Salon des Indépendants en 1929 avant de rejoindre la Principauté de Monaco avec sa collection d’art pour devenir directeur de la scénographie de l’Opéra de Monte-Carlo. 

TOTOR

2015

©stephane bolongaro


VOYAGEUR E.T NERANT

2002-2003

©stephane bolongaro

VOYAGEUR E.T NERANT

2002-2003

©stephane bolongaro


 

 

 

 

 

S a mère, antiquaire, encouragea ses talents créatifs dans tous les domaines dès son plus jeune âge puisque le petit prodige dessinait et vendait ses œuvres dès ses 5 ans. 

 

Proche d’Arman et de Sosno, ses « compagnons de route » malheureusement disparus, il a établi avec ces deux grandes figures de l’art moderne des liens amicaux et professionnels.

 

Ce Workalcoholic a pris ses rêves comme terrain de jeux et peuple son univers ludique de magie au parfum d’infini et à la saveur du pop art des années 70.

 

Stéphane Bolongaro partage aujourd’hui son temps entre la Côte d’Azur et les Etats-Unis par la voie des mers, car il s’y rend en bateau, préférant voguer sur l’immensité bleue de l’océan que dans celle du ciel.  Il profite de ce temps de navigation pour mettre le cap sur ses nouvelles créations dont il fait les croquis pendant le voyage. 

 

Il aime l’énergie et le gigantisme des villes américaines et souhaite réaliser une cité d’artistes aux Etats-Unis. Il imagine chaque maison comme une œuvre d’art habitable et parfaitement autosuffisante.

BOMBE

©stephane bolongaro


ROBOT

2006

©stephane bolongaro

 

 

 

 

 

 

Toujours en ébullition, Stéphane Bolongaro commence l’année avec une exposition d’une trentaine d’œuvres au musée de l’automobile sous le Haut Patronage de S.A.S le Prince Albert de Monaco. A cette occasion la Smart Totor sera dévoilée, entièrement customisée en série limitée de 8 modèles. Lors de cette exposition, Stéphane Bolongaro recevra le maire de Miami qui accueillera cet événement en sa ville dans le courant de l’année.

 

Mais le créateur du « Spray anti femme chiante » et, pour faire bonne mesure, du « Comprimé qui rend beau et intelligent » ne s’arrête pas là pour cette année 2017.  

 

Son « Totor le patienteur », en version XXXL de 15 mètres de haut, devrait s’appuyer contre un building américain .

 

Un artiste extra-terrestre, un envahisseur pacifique amoureux de la nature qui manie un art dont l’esprit sait séduire le passant comme le collectionneur averti en son « space oddity»… 

 

 

 

 

 

 

www.stephanebolongaro.com


ACCUMULATION D'IDEES

©stephane bolongaro