Art is divine

Amazonie, Berceau de Vie

Par Alessandra Cenna

MUSÉE MAXXI

Rome - Italie

1er Octobre 2021 - 13 Février 2022

 

Amazônia

Sebastião Salgado

Photo © Sebastião Salgado/Contrasto

Rio Negro. Etat d’ Amazonas, Brésil, 2019.

Photo © Sebastião Salgado/Contrasto

Mont Roraima. Etat de Roraima, Brésil, 2018 

Photo © Sebastião Salgado/Contrasto

Jeune Femme Ashaninka. Etat  d’ Acre, Brésil, 2016  

 

 

 

Le Musée Maxxi à Rome célèbre le grand photographe brésilien Sebastião Salgado avec une magnifique exposition intitulée « Amazônia ». 

Economiste de formation, Sebastião Salgado quitte en 1969 la petite ville de Vitoria à Espirito Santo pour suivre un doctorat d’économie à Paris. 

Intimement lié à la France, il y découvre la photographie et organise sa première exposition consacrée à La Courneuve, la Cité des 4000 logements sociaux, cité extrême et populaire où il résida à son arrivée en France. 

Son ami Henri Cartier Bresson l’a guidé et aidé dans sa recherche pour devenir ce si talentueux porte-parole d’une photographie sociale et humaine.

L’exposition romaine, dont son épouse Lélia Wanik Salgado est commissaire et scénographe, présente plus de 200 images, accompagnées d’immenses projections qui retracent son voyage d’exploration en Amazonie. 

Pendant plus de six ans, il tourne ses objectifs vers l’incroyable beauté de cette nature brésilienne, focalisant son attention sur la forêt, les fleuves, les montagnes et les modes de vie de dix groupes ethniques qui vivent en ces lieux préservés. La forêt amazonienne occupe une superficie plus grande que toute l’Union Européenne et son fleuve, le Rio, traverse neuf pays sud-américains. 


 

IL emprunte de petites embarcations ou des hélicoptères pour sillonner l’Amazonie brésilienne afin de parvenir à saisir toute la magnificence de la nature sauvage et la fragilité de son écosystème que les communautés indiennes peinent à préserver sur leurs terres ancestrales.Selon la Constitution brésilienne de 1988, il est interdit d’approcher les tribus indigènes qui sont seules autorisées à entrer et à sortir de la forêt.  Pourtant, Salgado a réussi à photographier des tribus dont l’existence n’est connue que depuis très peu d’années. 

L’Amazonie est non seulement un inestimable patrimoine de la nature, mais aussi une incroyable richesse culturelle avec ses trois cents différents peuples, leurs langues, leurs traditions et leurs rituels. Jean-Michel Jarre a créé pour cette exposition une musique qui utilise les sons de l’Amazonie en capturant sur place les bruissements des arbres, les cris des animaux, les chants des oiseaux, des cascades, des fleuves et de la pluie. 

La musique a été également un fil conducteur pour Salgado car les indiens chantent très souvent, sauf lors de la chasse car le silence prend alors toute son importance.

L’expérience est immersive d’autant qu’elle est présentée dans des espaces qui rappellent les « ocas », habitations des indigènes au cœur de la jungle. Le parcours des visiteurs suit les traces du photographe découvrant les paysages et les tempêtes tropicales pour ensuite se concentrer sur les populations locales.

Photo © Sebastião Salgado/Contrasto

Famille Ashaninka. Etat d’ Acre, Brésil, 2016    


Photo © Sebastião Salgado/Contrasto

Indienne Yawanawá. Etat d’Acre, Brésil, 2016    

Photo © Sebastião Salgado/Contrasto

Rio Jaú. Etat d’Amazonas, Brésil, 2019      

Salgado nous offre d’impressionnantes images qui nourrissent le débat sur l’avenir de la forêt amazonienne et donc de l’humanité face à l’écosystème.

Une exposition plus que jamais d’actualité avec la nécessité impérieuse de prendre des actes concrets pour préserver notre univers dont cette forêt est le poumon vert.

Photo © Sebastião Salgado/Contrasto

Jeunes Femmes Suruwahá. Etat d’ Amazonas, Brésil, 2017   

Sebastião Salgado :  Amazônia

Musée Maxxi Museo Nazionale delle Arti  del XXI secolo 

- Rome - Italie  www.maaxi.art 

Jusqu’au 13 février 2022 

Photo © Sebastião Salgado/Contrasto

Anavilhanas, ‘îles boisées du Río Negro. Etat d’ Amazonas, Brésil, 2009