Art is divine

Charlotte Forever

Alessandra Cenna

FONDATION LOUIS VUITTON 

 

PARIS

Du 2 Octobre 2019 au 24 Février 2020

 

LE MONDE NOUVEAU 

DE CHARLOTTE PERRIAND 

Charlotte Perriand

Noyau central de l’exposition

Proposition d’une synthèse des arts Paris-1955

Le-Corbusier - Fernand-Leger

Charlotte Perriand Tokyo-1955

Fernand Léger

Nature morte (Le Mouvement à billes), 1926

146 x 114 cm

Kunstmuseum Basel - Schenkung Dr. h.c. Raoul La Roche

© Adagp, Paris, 2019

© Kunstmuseum Basel, Martin P. Bühler

 

 

 

IL y a 20 ans, Charlotte Perriand (1903-1999), architecte et nom incontournable du design, disparaissait en laissant des pièces à la modernité visionnaire et toujours contemporaine.

Pour célébrer cet immense talent et pour la première fois depuis la création du Musée, la Fondation Louis Vuitton met le bâtiment Frank Gehry entièrement à la disposition de cette grande artiste.

 

Talent précoce, elle s’impose rapidement par son style audacieux et moderne. Fraîchement sortie de ses études, la jeune femme rencontre Le Corbusier et son cousin Pierre Jeanneret avec lesquels elle collabore dans la première partie de sa carrière. 

 

Femme libre dans un milieu masculin, elle crée des meubles avant-gardistes qui s’imposent loin des tendances art déco de l’époque. Son fauteuil pivotant (1927) et sa chaise longue basculante (1929) naissent ainsi à contre courant. 

 

Suivant les nouveaux codes de l’univers industriel du Bauhaus, Charlotte Perriand transforme son appartement de Saint Sulpice, créant ainsi un nouvel art de vivre. 

 

L’espace est ainsi décloisonné pour recevoir ses amis dans un lieu décontracté, la cuisine ouverte, afin de sortir la femme de sa petite prison et la salle de bains donne sur la chambre pour une nouvelle intimité. 

Charlotte Perriand

Fauteuil pivotant, B302, 1927

72,7 x 62,5 x 55,5 cm

Vitra Design Museum

© Paris 2019

Courtesy of Vitra Design Museum


Pablo Picasso

Portrait de Dora Maar, 1936

Huile sur toile

65,0 x 64,0 cm

Collection Privée

© Succession Picasso 2019

© Anne Chauvet

Le Corbusier

Le déjeuner près du phare, 1928

100 x 81 cm

Fondation Le Corbusier

© F.L.C. / Adagp, Paris, 2019

© Fondation Le Corbusier


Charlotte Perriand

Maison de la Tunisie

Chambre d’étudiant  

Cité Universitaire Internationale de Paris

Reconstitution 2019

Vue de l’installation

Fondation Louis Vuitton

Charlotte Perriand

Agence Air France, Londres, 1957

© Adagp, Paris, 2019

© Gaston Karquel / AChP

 

 

Créatrice novatrice, soucieuse de la nature, elle s’éloigne des matériaux traditionnels pour utiliser l’acier chromé, l’aluminium, la paille et le bambou.La plupart de ses objets aux lignes pures et métalliques, deviennent de vraies icônes du design comme ses bibliothèques « Tunisie et Nuage» ou son bureau « Boomerang ». 

 

Elles sont tellement en avance sur leur temps, qu’aujourd’hui encore elles sont éditées par des maisons de décoration.

Grande voyageuse, Charlotte Perriand part en 1940 pour Tokyo en tant que conseillère en art industriel pour le gouvernement japonais.

 

Cette passion pour l’épure nippone se retrouve dans nombreuses de ses créations et notamment dans sa Maison du Thé à l’Unesco. 

 

Elle trouve aussi de nouvelles sources d’inspiration au Vietnam et au Brésil.

 

Toujours en vol, son partenariat avec Air France s’impose comme une évidence et elle réalise plusieurs de leurs agences dans le monde avec les premiers espaces de travail en open space.


Joan Miró

Hirondelle d’amour, 1980

196,0 x 244,0 cm

Paris, Mobilier National

© Successió Miró / Adagp, Paris, 2019

© I.Bideau

Charlotte Perriand

Salle à manger.

© Adagp, Paris, 2019

© AChP

Fernand Léger

Composition aux deux perroquets,

1935-1939

Huile sur toile

400,0 x 480,0 cm

Paris, Centre Pompidou - Musée national d’art moderne

- Centre de création industrielle

© Adagp, Paris, 2019

© Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist.

RMN-Grand Palais / Jacques Faujour

 

 

 

 

Amoureuse de la nature et grande sportive, Charlotte Perriand immerge son « Refuge Tonneau » dans les vertes montagnes qu’elle affectionne particulièrement. 

 

C’est dans les Arcs, station de ski en Savoie, qu’elle réalise, de 1967 à 1989, son plus grand projet écologiste. 

 

Son concept révolutionnaire est construit en pente afin de disparaître du paysage et demeure unique depuis 50 ans.

L’exposition se centre sur sa personnalité indépendante et sa vision d’une conception pionnière d’un art de l’habitat et du lieu de travail à travers ses réalisations majeures.

 

La Fondation Louis Vuitton offre un hommage solaire et vivant de cette artiste étonnante de modernité, de fraîcheur et au formidable appétit de vivre.

 

Une grande dame, une éternelle jeune femme 

qui a bouleversé l’architecture du XXème siècle 

et mis son empreinte

sur le XXIème siècle avec élégance.

Charlotte Perriand

La Maison au-bord de l’eau-1934

Reproduction-2019 avec-la-participation de Sice Previt

Vue de l’installation Fondation Louis Vuitton Paris


Charlotte Perriand

Travail et Sport, 1927-1929

Perspective d’ensemble publiée dans

« Répertoire du goût moderne II », planche 19, 1929

© Adagp, Paris, 2019

© AChP

Charlotte Perriand

Perspective du Bar et de la salle à manger

de la place Saint-Sulpice, 1927

Publié dans : Francis Jourdain, L’Art international d’aujourd’hui,

volume no 6 consacré aux intérieurs, planche 40 Paris, Charles

Moreau, 1929

© Adagp, Paris, 2019

© AChP


Charlotte Perriand

Salle de réception, 1955

© Adagp, Paris, 2019

© AChP

Georges Braque

Les oiseaux, 1954-1962

Huile sur papier marouflé

73 x 92 cm

Belfort, Musée d’art moderne-Donation Maurice Jardot

© Adagp, Paris, 2019

© Musée d’art moderne, Donation Maurice Jardot, Belfort

Courtesy of Donation Maurice Jardot, Belfort

Charlotte Perriand sur la

« Chaise longue basculante, B306 »,

(1928-1929) – Le Corbusier, P. Jeanneret,

C. Perriand, vers 1928

© F.L.C. / ADAGP, Paris 2019

© ADAGP, Paris 2019

© AChP