Art is divine

Contes et romance britanniques

Micha Christos

Musée du Luxembourg

L’Age d’Or de la Peinture anglaise

 

PARIS

11 septembre 2019 - 16 février 2020

Thomas Gainsborough

Gainsborough Dupont vers 1770-1775

huile sur toile 45,5 × 37,5 cm

Légué par Lady d’Abernon en 1954

Royaume-Uni, Londres, Tate © Tate 2019

George Stubbs Un Hunter gris avec un palefrenier et un lévrier à Creswell Crags vers 1762-1764

huile sur toile 44,5 × 67,9 cm Acheté en 1895 Royaume-Uni, Londres, Tate © Tate 2019

Joshua Reynolds

Le Colonel Acland et Lord Sydney :

Les Archers 1769 peinture à l’huile sur toile non confirmé : 236 × 180 cm

Royaume-Uni, Londres, Tate © Tate 2019

 

 

Au début du règne de George III, les années 1760 ont marqué un tournant pour l’art britannique. En ce XVIIIème siècle, Joshua Reynolds (1723-1792) et Thomas Gainsborough (1727-

1788), rivalisent de talents.

 

L’exposition L’Âge d’or de la peinture anglaise s’ouvre ainsi par la confrontation des deux peintres à travers des portraits en pied et des études intimistes à la ressemblance frappante de notables, de membres de la famille royale ou de personnalités. Les ambitions intellectuelles et les références historiques de Reynolds contrastent avec l’instantanéité et l’aisance picturale de Gainsborough.

 

Ces deux grands maîtres du portrait, Reynolds et Gainsborough ont élevé le genre par leur perspicacité psychologique et leur maîtrise de la peinture. Ils n’ont eu cesse de réinventer, d’innover avec des approches d’une profondeur intellectuelle inédite. Les lumières de Gainsborough et la précision du détail de Reynolds font honneur à leurs grands maîtres en ouvrant les portes à l’imaginaire par une réalité savamment magnifiée.

 

Leur art a redéfini le concept de la peinture britannique, précédant et inspirant la nouvelle Royale Academy avec John Hopper, William Beechev et Thomas Lawrence.


Joshua Reynolds

L’Honorable Miss Monckton 1777-1778

huile sur toile 240 × 147,3 cm

Légué par Sir Edward Stern en 1933

Royaume-Uni, Londres, Tate © Tate 2019

Thomas Gainsborough

Lady Bate-Dudley c.1787

huile sur toile 221 × 184,5 cm

Collection particulière, en dépôt à la Tate Britain depuis 1989

Royaume-Uni, Londres, Tate © Tate 2019


William Hodges Tombe avec une vue au loin sur le massif de Rajmahal Hills 1782 

huile sur toile 62,2 × 72,4 cm Présenté en don par la Société des amis de laTate Gallery, 1964 Royaume-Uni, Londres, Tate © Tate 2019

 

 

 

 

 

 

 

Avec eux, se pose un nouveau regard sur l’enfance,  la nature sauvage, la vie rurale dans une apologie de la décontraction et de l’innocence bucolique. Ces thèmes viennent enrichir d’accents intimes la tradition en vogue des portraits de famille et de lignée.

 

Gainsborough saisit en sa lumière les frissons de l’âme, Reynolds nous raconte l’histoire d’un être suspendu en son temps avant que Turner ne vienne embraser la toile… des talents immortels d’un Eden aux couleurs vibrantes de la fière Albion. 

 

 

 

 

L’Âge d’or de la peinture anglaise

De Reynolds à Turner

Chefs d’oeuvre de la Tate Britain

11 septembre 2019 - 16 février 2020

Musée du Luxembourg

19, rue Vaugirard, 75006 Paris

Joshua Reynolds

Lady Bampfylde

vers 1776-1778 huile sur toile 238,1 × 148 cm

Légué par Alfred de Rothschild en 1918

Royaume-Uni, Londres, Tate © Tate 2019


Richard Wilson La Tamise près de Marble Hill, Twickenham vers 1762 huile sur toile 46,4 × 73 cm

Acheté en 1937 Royaume-Uni, Londres, Tate © Tate 2019