Art is divine

Vie réelle Vie rêvée

Micha Christos

TATE MODERN

LONDRES

 

Du 18 Juillet  2019 au 15 Janvier 2020

 

OLAFUR ELIASSON

IN REAL LIFE

Olafur Eliasson

Eine Beschreibung einer Reflexion, oder aber eine angenehme Übung zu deren Eigenschaften (A

description of a reflection or, a pleasant exercise on its qualities), 1995

Spotlight, mirrors, projection foil, motor, tripod Dimensions variable

Installation view: Tate Modern, London, 2019 Photo: Anders Sune Berg Boros Collection, Berlin

Olafur Eliasson In real life, 2019

Aluminium, colour-effect filter glass (green, yellow, orange, red, pink, cyan), LED light

Diameter 208 cm Installation view: Tate Modern, London, 2019 Photo: Anders Sune Berg

Courtesy of the artist; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New York / Los Angeles © 2019 Olafur Eliasson

Olafur Eliasson (b.1967) Your uncertain shadow (colour), 2010 HMI lamps (green, orange, blue, magenta), glass, aluminium, transformers Thyssen-Bornemisza Art Contemporary Collection, Vienna Photo: María del Pilar García Ayensa/ Studio Olafur Eliasson

Courtesy of the artist; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New York / Los Angeles © 2010 Olafur Eliasson

Olafur Eliasson

The presence of absence pavilion 2019 Bronze 200 x 100 x 100 cm

Installation view: Tate Modern, London  Photo: Anders Sune Berg

Courtesy the artist; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery,

New York / Los Angeles  © 2019 Olafur Eliasson

L’exposition « Olafur Eliasson in real life » a été organisée par la Tate Modern en collaboration avec le musée Guggenheim de Bilbao.

 

Olafur Eliasson, artiste contemporain islandais danois né à Copenhague en 1967, a en effet établi un lien très particulier avec la Tate Modern. En 2003, son projet météorologique avec son soleil radieux avait déjà attiré plus de deux millions de visiteurs, de même, en 2018, son exposition Ice Watch avec des morceaux de glace du Groenland à Londres.

 

Une fois de plus et en une période brûlante sur le sujet, Olafur Eliasson révèle une œuvre pour apporter une nouvelle perspective aux problèmes de changements climatiques, d’énergie, de migration et d’architecture. Jouant avec des phénomènes naturels comme les arcs-en-ciel, les reflets et les ombres, les œuvres de l’artiste nous font prendre conscience de nos perceptions sensorielles, des êtres qui nous entourent et de l’univers dans son intégralité. 

 

Cette interaction avec le monde est rendue vivante par de nombreux travaux de l’artiste sur la géométrie complexe, les modèles de mouvement et son vif intérêt pour la théorie des couleurs. En son studio-laboratoire, le questionnement et l’expérimentation constituent la base fondamentale de sa démarche artistique. Il y met en relation design et science en des notions d’espace et de temporalité. Il réussit ainsi à faire communiquer des domaines dont les points communs n’ont pas d’évidence à priori. Il aime à donner une dimension narrative à chacune de ses œuvres afin qu’elle puisse laisser une trace sous forme de sensation ou d’image dans la mémoire des spectateurs.


Olafur Eliasson

Din blinde passager (Your blind passenger), 2010

Fluorescent lamps, monofrequency lamps (yellow), fog machine, ventilator, wood, aluminium, steel, fabric, plastic sheet

Dimensions variable Installation view: Tate Modern, London, 2019 Photo: Anders Sune Berg

Courtesy of the artist; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New York / Los Angeles © 2010 Olafur Eliasson

Olafur Eliasson in collaboration with Einar Thorsteinn Model room 2003

Wood table with steel legs, mixed media models, maquettes, prototypes Dimension variable Installation view: Tate Modern, London Photo: Anders Sune Berg 

Moderna Museet, Stockholm. Purchase 2015 funded by The Anna-Stina Malmborg and Gunnar Höglund Foundation. © 2003 Olafur Eliasson


 

 

 

 

 

 

Olafur Eliasson est profondément engagé dans la société et dans l’environnement. Cette exposition montre clairement cette implication en offrant à ses visiteurs la possibilité de communiquer en liaison directe avec les membres de son équipe de plus de 100 personnes dans son studio de Berlin. 

 

Cette volonté se retrouve au cœur même du Terrace Bar du Tate Modern puisque l’équipe de cuisine du Studio Olafur Eliasson y crée un menu spécial avec des plats biologiques et végétariens comme à Berlin.

 

Derrière la galerie, les visiteurs pourront découvrir la cascade d’Eliasson 2019. Cette sculpture est caractéristique de sa fusion de la nature avec la technologie et de son enquête sur la façon dont nous pensons et réagissons face à notre environnement.Cette œuvre de 11 mètres de haut fait suite à la succession de cascades présentées dans des villes du monde entier notamment à Sydney en 1998, à New York en 2008, à São Paulo en 2011 et, enfin, à Versailles en 2016.

 

Plus qu’une simple exposition, une expérience inoubliable pour les visiteurs de tous les âges qui prendront plaisir à interagir avec cet art vivant.

Olafur Eliasson

Wavemachines, 1995

Acrylic, transparent plastic sheet, water, ink (yellow), motors, transformer

25 x 900 x 212 cm Installation view: Tate Modern, London, 2019

Photo: Anders Sune Berg Kunstmuseum Basel © 1995 Olafur Eliasson


Olafur Eliasson The Expanded Studio, 2019

Installation view: Tate Modern, London Photo: Anders Sune Berg © 2019 Olafur Eliasson