Love is ALL

Le Soleil se lève à Paris

Alessandra Cenna

OGATA

© OGATA

© OGATA

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans une petite rue tranquille, haut lieu de l’art, un grand portail protège une entrée discrète d’où s’échappe un doux bruit d’eau en cascade.

 

S’effacer pour se laisser découvrir, telle est la philosophie d’OGATA, lieu unique consacré à la culture traditionnelle japonaise,  qui a ouvert récemment ses portes dans un magnifique hôtel particulier du XVIIe siècle du Haut Marais. 

 

Cet immense espace zen de 800 m2 est né de la transformation d’une ancienne usine Weber Métaux, sous la direction de Schinichiro Ogata, architecte décorateur et homme aux mille facettes, amoureux des beaux objets.


© OGATA

Monsieur Ogata a utilisé des matières nobles et durables pour cet univers exceptionnel.  

La tradition japonaise respecte ici les anciens éléments de l’esprit français du XVII e siècle. 

Les tomettes noires et les murs shikkui, chaux et poussières de coquilles d’œufs, sont autant d’écrins au pur bois blond en un style très minimaliste.

Ce concept repose sur les cinq piliers du Japon et ses célèbres cérémonies d’accueil, le thé, la gastronomie, l’hospitalité, la culture et l’artisanat. Pour compléter ces délices nippons, une galerie d’art est prévue dans la mezzanine. Sur quatre niveaux s’exposent avec un raffinement extrême les pâtisseries , l’art de la table en terre cuite et en porcelaine et les recettes exquises de l’empire du soleil levant.Une pièce est consacrée à l’art du thé et  à sa torréfaction. Plus de 30 références sont présentées dans de très élégants étuis dorés dessinés eux aussi par Monsieur Ogata, designer du détail.

Les recettes les plus traditionnelles de pâte de riz et d’haricots rouges ou blancs côtoient avec délice celles plus européennes mais néanmoins revisitées comme le cheese cake, le gâteau au chocolat ou la castella portugaise agrémentée de poivre de sansho. 

Ce mélange des genres se poursuit au cœur de la carte du restaurant que supervise le sens inné de l’esthétique de Monsieur Ogata avec ses chefs cuisiniers. 

Pour les amoureux d’intimité, un bar au premier étage n’accueille que quinze personnes en son luxe épuré. Et pour les passionnés de thés, un authentique salon dédié à sa célèbre cérémonie se trouve au sous-sol.

Cet incroyable temple fait d’une géométrie subtile baignée d’une douce quiétude joue les codes du Ying et du Yang en un savant jeu de lumières.

OGATA, véritable havre de paix, est une invitation au voyage en ce Japon éternel, terre magique des ancêtres et de l’avant-garde. 

 

OGATA 16,rue Debellyeme 75003 Paris 

www-ogata.com 

© OGATA


© OGATA

© OGATA

Monsieur Schinichiro Ogata

© OGATA


© OGATA