Art is divine

L' Enfant Malade

Par Micha Christos

MUSEE D’ORSAY

- Paris -

20 Septembre 2022 - 22 Janvier 2023

 

EDVARD MUNCH

Un Poème de vie, d’amour et de mort

Edvard Munch Le soleil 1912 Huile sur toile 123 × 176.5 cm

Oslo, Norvège, MunchmuseetPhoto ©: CC BY 4.0 Munch Museet

Edvard Munch

Nuit étoilée 1922-1924

Huile sur toile 120.5 × 100.5 cm

Oslo, Norvège, Munchmuseet

Photo : CC BY 4.0 ©Munch Museet

Edvard Munch Rouge et blanc 1899-1900 Huile sur toile 93.5 × 129.5 cm

Oslo, Norvège, Munchmuseet ©Munch Museet

 

 

Le musée d’Orsay, Paris, organise avec le MUNCHMuseet, Oslo, une exposition en un partenariat exceptionnel.

 

Edvard Munch voit souvent sa célébrité limitée à une seule image celle de son œuvre « Le Cri ». Cette cristallisation de l’attention du public sur ce seul tableau iconique efface l’ampleur de sa production artistique que cette manifestation a l’ambition de révéler en explorant l’itinéraire de l’artiste dans la complexité de ses soixante années de création.

 

Près d’une centaine d’œuvres sont exposées, dont environ quarante peintures majeures et un ensemble très important de dessins et d’estampes.

 

La modernité artistique de l’œuvre de Munch plonge ses racines dans le XIXème siècle pour s’inscrire pleinement dans le XXème. Sa vision singulière du monde et sa puissante dimension symboliste imprègnent toutes ses toiles avec une grande cohérence artistique. Le principe du cycle est au centre de sa pensée et de son art. Il le souligne lui même en parlant de sa « Frise de Vie » qui intègre ses toiles dans un tout.

 

Cette notion intervient à plusieurs niveaux dans l’œuvre de Munch et est un outil essentiel pour la compréhension globale de sa peinture.

Edvard Munch

Humeur malade au coucher de soleil. Désespoir

1892 Huile sur toile 103 x 98 cm

Stockholm, Thielska Galleriet

Photo : © Thielska Galleriet, Tord Lund


Edvard Munch Neige fraîche sur la route 1906 Huile sur toile 100 × 80 cm

Oslo, Norvège, Munchmuseet Photo : CC BY 4.0 ©Munch Museet

Edvard Munch

Madonna / Madone 1895-1896

Lithographie imprimée en noir. Colorié à la main avec du rouge, du bleu et du jaune

The Gundersen Collection, Oslo, Norvège

Photo: The Gundersen Collection/Morten Henden Aamot

 

 

 

 

 

 

Elle intervient aussi dans la construction même de ses toiles avec l’utilisation régulière de certains motifs dans différentes déclinaisons et plusieurs versions d’un même sujet passant sans rupture d’un médium à un autre.

 

Fasciné par le concept de métabolisme, Munch exprime en effet fréquemment l’idée que l’humanité et la nature sont inexorablement unies dans le cycle de la vie, de la mort et de la renaissance. 

 

Dans ce cadre, il élabore une iconographie inédite, en grande partie inspirée par les philosophies vitalistes de Friedrich Nietzsche et d’Henri Bergson. 

 

 

 

L’exposition est une invitation à suivre l’inventivité 

de sa pensée picturale dans la globalité de son œuvre 

si obsessionnelle et pourtant toujours nouvelle 

avec cette profondeur d’âme qui la caractérise 

dans son fond et dans sa forme.


Edvard Munch Autoportrait au bras de squelette 1895

Lithographie imprimée en noir The Gundersen Collection, Oslo, Norvège

Photo: The Gundersen Collection/Morten Henden Aamot

Edvard Munch Le Cri / Skrik 1895

Lithographie imprimée en noir. Coloriée à la main en rouge, bleu et jaune 

The Gundersen Collection, Oslo, Norvège Photo: The Gundersen Collection/Morten Henden Aamot