Art is divine

VOYAGE SANS FIN

Micha Christos

Fondation 

Louis Vuitton

 

MOMA

Etre Moderne

 

Paris

11 octobre au 5 Mars 2018

 

Paul Signac,

Sur l’émail d’un fond rythmique de mesures et

d’angles, de tons et de teintes, portrait de M. Félix

Fénéon en 1890, Opus 217, 1890

Huile sur toile

73,5 × 92,5 cm

The Museum of Modern Art, New York

Don de M. et Mme David Rockefeller, 1991

Paul Cézanne,

Le baigneur, vers 1885

Huile sur toile

127 × 96,8 cm

The Museum of Modern Art, New York

Collection Lillie P. Bliss, 1934

 

 

 

 

 

 

La Fondation Louis Vuitton propose, dans l’ensemble des espaces de l’architecture de Frank Gehry, une exposition exceptionnelle consacrée à la collection du MoMA présentant une sélection transdisciplinaire de plus de deux cents chefs-d’œuvre et pièces maîtresses du musée new yorkais.

 

Organisée par la Fondation Louis Vuitton et le Museum of Modern Art de New York, l’exposition « Être moderne : le MoMA à Paris » réunit un ensemble représentatif d’œuvres dont le MoMA a fait l’acquisition depuis sa création en 1929. 

 

Présentée du 11 octobre 2017 au 5 mars 2018, l’exposition comprend des chefs-d’œuvre allant de la naissance de l’art moderne à la période la plus contemporaine, en passant par l’abstraction américaine, le minimalisme et le pop art. 


Cindy Sherman,

Untitled Film Still #21, 1978

Épreuve gélatino‑argentique

19,1 × 24,1 cm

The Museum of Modern Art, 

New York

Horace W. Goldsmith Fund 

par l’intermédiaire de

Robert B. Menschel, 1995 

Courtesy of the artist and

Metro Pictures, New York. 

© 2017 Cindy Sherman

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ exposition présente des œuvres clefs de l’histoire de l’art moderne en reflétant sa nature éclatée mêlant des œuvres iconiques et reconnues à des œuvres moins familières au grand public. 

 

Universelle dans son esthétisme comme dans son approche spatio-temporelle, elle offre un large panorama de tous les mouvements artistiques du monde entier. 

 

De l’expressionnisme abstrait au pop-art, les peintures, sculptures, dessins, estampes, photographies, films, œuvres numériques, danses, performances, objets d’architecture et de design , nous invitent à un voyage à multiples facettes sur plus d’un siècle.

Andy Warhol,

Double Elvis, 1963

Encre sérigraphique et peinture acrylique sur toile

210,8 × 134,6 cm

The Museum of Modern Art, New York

Don de la Jerry and Emily Spiegel Family Foundation

en hommage à Kirk Varnedoe, 2001. © The Andy Warhol

Foundation for the Visual Arts, Inc. / Agadp, Paris 2017


Roy Lichtenstein,

Drowning Girl (Fille qui se noie), 1963

Huile et peinture acrylique sur toile

171,6 × 169,5 cm

The Museum of Modern Art, New York

Philip Johnson Fund (par échange) et don de M. et Mme

Bagley Wright, 1971

© Estate of Roy Lichtenstein New York / ADAGP, Paris 2017

 

 

 

 

 

Klimt, Matisse, Picasso, Magritte, Calder, Duchamp, Cézanne, Beckmann, Hopper, Frida Kahlo, Dali, Signac, Yayoi Kusama, Mies Van der Rohe, Jasper Johns, Pollock, Rothko, Lichtenstein, Warhol, De Kooning, Ellsworth Kelly, Frank Stella, Rem Koolhas  … le regard embrasse, les sens se bousculent enivrés de beauté. 

 

Le MoMA est un musée vivant, il vibre avec son temps, il s’interroge et questionne. 

 

En prise directe avec la toile du net et l’informatique, un mur des premiers émojis créés en 1998-1999 par Shigekata Kurita est présenté avec le Google Maps Pin de Jens Eilstrup Rasmussen, l’arobase stylisée par Ray Tomlinson et les Videogames de Tomohiro Nishikado. Une grande installation vidéo de Ian Cheng s’invente à l’infini grâce à un programme informatique autogénéré.

 

 

 

 

Rem Koolhaas — Madelon Vriesendorp

Welfare Palace Hotel Project, Roosevelt Island, New York City,

New York, Cutaway axonometric (Projet pour le Welfare

Palace Hotel, Roosevelt Island, New York City, État de New

York, Axonométrie éclatée), 1976

Gouache sur papier

129,5 × 102,9 cm

The Museum of Modern Art, New York

Don de la Howard Gilman Foundation, 2000

© Adagp Paris, 2017

Rirkrit


Bruce Nauman,

Human/Need/Desire (Humain/Besoin/Désir), 1983

Tubes de néon et fils électriques, cadres de suspension

en tube de verre

239,8 × 179 × 65,4 cm

The Museum of Modern Art, New York

Don d’Emily et Jerry Spiegel, 1991

© Adagp, Paris, 2017

 

 

 

 

 

Le dialogue avec l’architecture est permanent, ainsi l’exposition se clôt sur une œuvre sonore de Janet Cardiff, Forty-Part Motet (2001), dont l’installation in situ a été pensée en direct avec la construction de Frank Gehry.

 

Un parcours historique et international rempli de surprises qui remet l’art en perspective et en majesté. 

 

Le MoMA à Paris surfe sur les vagues de la Fondation Vuitton en un flot d’émotions. 

 

Un mythe, une révolution, un devenir…


Ellsworth Kelly,

Colors for a Large Wall (Couleurs pour un grand mur),

1951

Huile sur toile, 64 panneaux

Dimensions totales : 240 × 240 cm

The Museum of Modern Art, New York

Don de l’artiste, 1969

© 2017 The Estate of Ellsworth Kelly

Rirkrit Tiravanija,

untitled (the days of this society is numbered / December 7,

2012) (sans titre [les jours de cette société est comptés

/ 7 décembre 2012]), 2014

Acrylique et papier journal sur lin

221 × 214,6 cm

The Museum of Modern Art, New York

Committee on Drawings and Prints Fund, 2014

© 2017 Rirkrit Tiravanija

Constantin Brancusi,

Oiseau dans l’espace, 1928

Bronze

137,2 × 21,6 × 16,5 cm

The Museum of Modern Art, New York

Don anonyme, 1934

© Succession Brancusi –

All rights reserved (Adagp), 2017


Yayoi Kusama,

Accumulation No.1, 1962

Tissu cousu rembourré, peinture et frange de fauteuil

94 × 99,1 × 109,2 cm

The Museum of Modern Art, New York

Don de William B. Jaffe et Evelyn A. J. Hall

(par échange), 2012

© 2017 Yayoi Kusama

Shigetaka Kurita,

NTT DOCOMO, Inc., Tokyo

Emoji, 1998-1999

Image numérique, dimensions variables

The Museum of Modern Art, New York

Don de NTT DOCOMO, Inc., 2016

© 2017 NTT DOCOMO

 « Etre Moderne : le MoMA à Paris »

jusqu’au 5 mars 2018

11 heures-20 heures, 

21 heures le vendredi

9 heures-21 heures le week-end

fermé le mardi