Love is ALL

Miami Dream

Par Alessandra Cenna

 

 

 

 

 

 

 

 

Le nom de Miami signifie eau douce et doit son origine à la tribu Maysimi qui vivait en Floride à l’époque précolombienne. 

 

En 1513 le conquistador espagnol Juan Ponce De Leon débarque dans la baie de Biscayne, suivi par l’arrivée de nombreux groupes de colons. Apportant de la vieille Europe de nombreux virus dans leurs bagages, ils éradiquèrent les populations amérindiennes de l’époque.

 

Ce fut ensuite l’arrivée des colons britanniques avant les chercheurs de trésor suivis des esclaves en fuite et des Séminoles, peuple d’Amérique du Nord.



 

 

 

Miami a vu le jour en 1896 et, très rapidement, elle a grandi. Le pont sur la baie de Miami Beach construit en 1915 a accéléré le développement de la ville.

Dans les années 20, la ville connaît un incroyable essor immobilier d’autant qu’elle n’applique pas les lois sur la prohibition.

 

Les années 30 seront marquées par la dépression et par un ouragan dévastateur. L’Art Déco District donnera le coup d’envoi en 1935 à la reprise d’activités florissantes.

Miami est devenue une ville hispanique en raison des vagues d’immigration des cubains qui fuyaient le régime de Fidel Castro dans les années 60. 

L’Amérique du Sud a donné ses couleurs à Miami au rythme de sa musique et de sa cuisine. Les Caraïbes y sont omniprésentes avec les fabriques de cigares, les joueurs de dominos et les empanadas. Miami a mille et un visages ainsi downtown les villas luxueuses côtoient les gratte-ciels et les yachts. 

Star Island et Indian Creek sont des îles de milliardaires ponctuées d’îlots préservés à découvrir en bateau par la lagune. 

Dans le Design District règne l’art au côté de boutiques de luxe.

Un temps mal famé, Wynwood, le quartier des Street Artists, est aujourd’hui en pleine évolution. 



 

 

Les fresques murales rivalisent de couleurs formant un véritable musée en plein air.

Les artistes sur leurs escabeaux ou avec des voiturettes partent à l’assaut des façades des bâtiments à l’abandon pour laisser une trace de leur talent. Dans ce quartier jeune et gai, le Wynwood Walls museum est d’ailleurs entièrement consacré aux graffitis.

 

Le seul nom de Miami évoque des images de palmiers et de plages car de nombreux films ont été tournés à Miami Beach et South Beach. Les cabanes des sauveteurs et les villas d’Ocean Drive demeurent des lieux mythiques avec leurs plages à perte de vue.

 

Cette mégapole respire la légèreté dans un souffle d’excentricité, incroyable berceau d’une créativité bouillonnante.

 

Art Basel Miami est le rendez-vous incontournable des galeries d’art du monde entier. Il se tient au début de chaque mois de décembre entraînant dans sa farandole de nombreuses expositions.

 

Designers, artistes et architectes font de Miami une ville à deux vitesses, celle de la douce flânerie au soleil omniprésent et celle de la frénésie créative.




Shot on iPhone 12