Luxury is freedom

LACHAUME

Photographe 

VERONIQUE MATI

 

Réalisation 

NICOLAS GUILLON

 

par

MICHA CHRISTOS

"A l'Ombre des Jeunes Filles en Fleurs"

Depuis 1845, Lachaume fleurit le Tout-Paris avec ses compositions aussi uniques que magnifiques. Déjà à son époque, Marcel Proust ne pouvait se passer de son cattleya à sa boutonnière et en fit une expression d’amour fou entre ses héros Swann et Odette dans « La recherche du temps perdu». 

 

Les deux petites filles de Giuseppina Callegari, Stéphanie Primet et Caroline Cnoquaert, chérissent les valeurs d’excellence de leur grand-mère par la qualité de leurs fleurs et par l’attention toute particulière accordée à leurs clients. 

Histoire de famille certes mais plus encore une histoire de cœur qui vibre à l’unisson des amoureux qui défilent en leur célèbre et incontournable adresse du 103 rue du Faubourg-Saint-Honoré. De nos jours, Lachaume est synonyme d’exception et de perfection non seulement en France mais dans le monde. 

« Magicien de l’éphémère depuis 1845 » comme il est inscrit à leur fronton, Karl Lagerfeld, fidèle client de la maison, a ajouté sa propre maxime « Il n’y a que l’éphémère qui dure » et Inès de la Fressange de compléter avec « Recevoir des fleurs, c’est recevoir un compliment. » 

Les fleurs parlent, elles ont leur langage, leurs messages et c’est pour respecter ce dialogue si privé que les sœurs Lachaume mettent un point d’honneur à ne jamais en révéler toute la confidentialité.

 Le secret est une règle d’or en cet univers où défilent les plus grandes célébrités et les plus importantes fortunes, mais aussi les passionnés, les amoureux à la recherche de l’expression parfaite de leurs sentiments; tel ce jeune homme qui voulait faire sa demande en mariage et qui a emporté son bouquet de roses à Rome pour son amante, ne lui remettant que le billet du voyage avant de lui offrir ses fleurs et son cœur.


Chacun fait selon ses moyens et les sœurs Lachaume aiment toujours à en faire davantage pour combler les attentes de leurs clients quel que soit leur budget. Elles peuvent ainsi affréter un camion pour recréer l’univers de chez Maxim’s en Suisse pour l’anniversaire d’une femme adorée de son époux.

 

Elles se souviennent aussi avec émotion que leur père avait décoré de fleurs et de ballons trois suites du Crillon pour accueillir une épouse particulièrement aimée afin de déguster son gâteau, reproduction blanche de la place de la Concorde, réalisé par le grand pâtissier Lenôtre qui l’avait lui même livré.

 

La maison Lachaume a toujours travaillé avec la Haute Couture et la place Vendôme que ce soit pour des noms au patrimoine historique comme Chanel, Hermès ou Dior, mais aussi pour des noms plus récents comme Alexandre Vauthier. Ce couturier s’est d’ailleurs inspiré des fleurs Lachaume pour créer certaines de ses robes.Pour Jimmy Choo,  Lachaume a imaginé des candélabres de fleurs en violet et rouge installés sur une table qui se reflétait à l’envie dans un miroir. L’effet fût si somptueux que la marque fit voyager ce projet pendant un an pour exposer ses souliers et ses diamants. 

 

Les créateurs eux-mêmes viennent personnellement choisir avec les deux soeurs leurs fleurs tant il est doux de partager avec ces maîtres fleuristes leur passion.  A chaque défilé Chanel, Madame Viard se déplace pour faire composer les bouquets qui accompagnent l’événement. 

Ainsi, pour le défilé des métiers d’art, elle a commandé de magnifiques compositions d’épis de blé, une autre spécialité de la maison mise à la mode il y a 40 ans déjà par la mère des deux sœurs.



L‘univers Lachaume est jonché de pétales autant que de belles histoires qu’elles soient modestes ou extravagantes, ce sont toujours des rêves qui se concrétisent en bouquets.

Avec l’évolution du monde actuel et la diminution du nombre de grandes réceptions, les corbeilles Lachaume appelées «Les Printemps » ont laissé la place aux compositions de taille plus en accord avec les espaces de vie moderne. 

 

Comme il est très important pour Stéphanie Primet et Caroline Cnoquaert de demeurer à l’écoute de leurs clients, elles imaginent des créations plus facilement transportables pour leur clientèle étrangère qui se plaint de ne jamais trouver ailleurs une telle qualité. Ainsi est née « la rose éternelle », une rose présentée en de nombreuses couleurs à un état stabilisé qui lui permet de vivre en coffret ou sous cloche en verre. Les sœurs Lachaume ont pour principe de ne jamais dire non à une commande et elles répondent présentes à tous leurs clients qu’elles fidélisent avec bonheur par-delà les générations et les frontières. 

 

La magie Lachaume s’exprime en leurs œuvres d’art avec un savoir-faire unique. De la gigantesque composition au parfait petit bouquet, chaque commande est réalisée sur-mesure avec les fleurs les plus fraîches au rythme de leurs saisons. 

 

Ces sœurs de fleurs sont aussi belles et généreuses que leurs bouquets et leur talent aussi infini que discret inscrit les lettres de noblesse de cette superbe enseigne au Panthéon du luxe dans sa plus pure tradition d’excellence. 

 

Incontournable, inimitable, du pur bonheur en fleurs.