Art is divine

Foujita

Soleil Levant de Montparnasse

Micha Christos

Musée Maillol

Paris

7 mars au 15 juillet 2018

Peindre dans les années folles

 

Léonard Tsuguharu Foujita, Portrait de l’artiste, 1928, huile et gouache sur toile, Paris, Centre Pompidou - Musée national d’art moderne - Centre de création industrielle 

© Fondation Foujita / Adagp, Paris, 2018 - 

Photo © Centre Pompidou,

MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Jacqueline Hyde

Tsuguharu Foujita (Tokyo 1886 - Zurich 1968), est l’une des figures les plus célèbres de l’Ecole de Paris. Le Musée Maillol présente du 7 mars au 15 juillet 2018,  une exposition consacrée à cet artiste japonais, naturalisé français, qui prit le prénom de Léonard après son baptême en 1959 en référence à Léonard de Vinci.

Léonard Tsuguharu Foujita, 

Femme allongée, Youki, 1923, huile sur toile, collection particulière 

© Fondation Foujita /Adagp, Paris, 2018 

Photo : © Archives artistiques

 

Léonard Tsuguharu Foujita, 

Portrait d’un garçon, 1923, 

huile sur toile avec feuilles d’or sur le fond, 

collection particulière USA 

© Fondation Foujita / Adagp, Paris, 2018 

Photo : © Archives artistiques

 

 

 

 

 

L’exposition se concentre sur la première période parisienne de l’artiste très productif entre 1913 et 1931.  

 

Elle présente plus d’une centaine d’œuvres majeures issues de collections publiques et privées retraçant le caractère exceptionnel des années folles de Foujita à Montparnasse, entouré de ses amis Modigliani, Zadkine, Soutine, Indenbaum, Kisling ou Pascin.

 

Destin unique et atypique, cet artiste a évolué entre deux cultures pour créer des personnages singuliers et récurrents dans ses œuvres où foisonnent femmes, chats, enfants, autoportraits et natures mortes. 

 

Fou de dessin, Foujita maniait le pinceau avec brio dans la ligne de son illustre prédécesseur Hokusai. 

 

Ses œuvres témoignent de sa finesse calligraphique, de la délicatesse de ses gouaches et de ses aquarelles. 


Léonard Tsuguharu Foujita, Combat II, détail, 1928, huile sur toile, 

300,3 x 300,2 x 5,1 cm, Maison-atelier Foujita,

Conseil Départemental d’Essonne, Evry France, photographie Laurence Godart 

© Fondation Foujita / Adagp, Paris, 2018 

©Maison-atelier Foujita. CD Essonne. Photographie Laurence Godart

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elégant, charmeur à l’avant-garde de la mode, Foujita incarne la réussite et la modernité au-delà des conventions et des frontières. 

 

Son immense pouvoir de création, son inventivité et ses sources multiples d’inspiration ont laissé l’empreinte d’un virtuose jonglant entre temporel et spirituel,  acrobate international sur le fil de son art tendu entre Orient et Occident.


Léonard Tsuguharu Foujita, Les deux amies (Suzy Solidor et Yvonne de Brémond d’Ars), 1930, encre de Chine sur

papier, collection particulière © Fondation Foujita / Adagp, Paris, 2018 Photo : © Archives artistiques 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musée Maillol

61 rue de Grenelle 

75007 Paris

+33 (0) 42 22 59 58

www.museemaillol.com

 

 

Léonard Tsuguharu Foujita, Composition au lion, 1928, huile sur toile, 

Maison-atelier Foujita, Conseil départemental de l’Essonne, 

© Fondation Foujita / Adagp, Paris, 2018 © Maison-atelier Foujita. CD Essonne. Photographie Laurence Godart