Art is divine

Divin Espoir

Par Alessandra Cenna

MUSEES DU VATICAN

- Rome -

 jusqu’au 27 août 2022 

 

«FOLON  

L’Etica della Poesia»

Dialogue - Aquarelle © Fondation Folon

Deep deep Trouble - Aquarelle © Fondation Folon 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux Musées du Vatican, entre la chambre de Raphaël et la Chapelle Sixtine, dans l’intimité des petites salles de l‘appartement Borgia, se tient une exposition inédite consacrée à Jean Michel Folon (1934- 2005) artiste belge de renommée mondiale. 


 Une pour S.S. - Aquarelle et encre © Fondation Folon

 Folon -Le Secret Thierry Renauld © Fondation Folon


 

Environ 80 aquarelles et dessins sont exposés depuis le mois de mai en ordre chronologique et thématique. 

En collaboration avec la Fondation Folon à La Hulpe, Belgique et les Musées du Vatican, sont présentées ses premières œuvres militantes de jeunesse jusqu’aux grandes aquarelles et sculptures de sa maturité. 

 

 Après deux ans de retard à cause de la pandémie, ce bel opus retrace les grands thèmes de la carrière de l’artiste. L’exposition met en avant son côté engagé et révolté, souvent ignoré, sa lutte contre les injustices, la défense de la nature avec son profond respect de l’environnement.

 

La présentation se divise en plusieurs sections, l’ « Homme et la Métropole », l’ « Homme et la Nature », l’ « Homme et la Guerre », « Les Droits de l’Homme », les « Chambres de l’Espérance ». Le visiteur voyage ainsi en une vraie progression de l’angoisse au triomphe de l’espoir à la rencontre de la lumière et de la beauté. 

 

Dans ses dessins des années 60-70, Folon choisit papier et aquarelle pour dénoncer l’enfermement citadin des hommes, parqués dans des labyrinthes et entourés de flèches contradictoires les empêchant de circuler librement. Quant à la Nature, elle doit se défendre des attaques de l’homme qui lui inflige des blessures constantes. Folon était déjà très impliqué dans la défense de la planète.

Sans Titre - Aquarelle © Fondation Folon 


Sans-titre, sd. Encre de couleur et encre de Chine © Fondation Folon 

Folon, face aux maux de la société, guerres, armes, violence, nucléaire qui provoquent d’énormes souffrances dans le monde entier, seul l’Espoir au cœur de l’éternel enfant en chaque être peut sauver l’humanité et la conduire vers la paix et la lumière. 

 

Au cœur de l’exposition, 22 aquarelles réalisées en 1988 pour le quarantième anniversaire  de la Déclaration des droits de l’homme pour Amnesty international sont présentées en majesté.

 

Une signalisation chromatique est utilisée pour chaque section de l’exposition. Ainsi, l’ « Homme et la Métropole » voyage dans le gris pétrole symbolisant la pollution mêlée de fumées et de brouillard. « La Nature » arbore son vert iconique alors que « l’Homme et la Guerre » baigne dans le rouge écarlate du sang. Un bleu céleste enveloppe les horizons utopiques de la « Déclaration des Droits de l’Homme » alors que les « Chambres de l’Espérance » se nimbent de gris perle.

La vision critique de Folon s’allège au contact de ses célèbres bonshommes bleus à chapeau, figures emblématique de son œuvre.

 

Quant à ses si belles aquarelles, elles montrent tout son univers poétique et nous conduisent vers un monde meilleur. 

Un doux voyage très contemporain, une lumière à chérir pour la voir encore et toujours grandir en ces temps si lourds…