Love is ALL

Dolce Natale

Alessandra Cenna

Il Pandoro XBE Giancarlo Perbellini - Dolce Locanda 

Calices “Spritz»  - Caraffe «Litro «-  Verres à eau “Goti” -  Massimo Lunardon  & C.

www.massimolunardon.it

Vase Venini 

 © Alessandra Cenna 

Pour les grands et les petits fêter Noël signifie partager amour, amitié, chaleur, souvenirs,

mais aussi saveurs et parfums dans l’intimité familiale. 

La tradition des réjouissances culinaires n’a pas de frontières. 

Chaque pays possède ses recettes de gâteaux typiques et de friandises. 

Il Pandoro XBE Giancarlo Perbellini - Dolce Locanda 

Etoile parfumée Diptyque Paris 

 © Alessandra Cenna 

En France et par le monde, la célèbre tradition de la bûche de Noël  trouve ses racines dans les rites des anciennes cérémonies rendant hommage au feu et à la terre fertile.

A l’origine, elle se composait d’une génoise recouverte de crème au beurre et décorée de feuilles de houx.Dès 1945, elle devint la reine incontestée des repas de Noël et sa préparation évolue au rythme des ganaches, des mousses et des biscuits moelleux.

Chaque pâtissier se plaît à réinventer textures et parfums pour surprendre les papilles des adeptes inconditionnels de cet iconique dessert.

 

En Italie, l’esprit de Noël a fait naître de nombreuses douceurs et diverses spécialités comme le Zelten, le Gubana ou le Penagiallo et le Panforte. 

Mais depuis le Nord de la péninsule, deux gâteaux demeurent sacrés pour le festin familial de Noël, le Pandoro et le Panettone.Odes aux saveurs et à la simplicité, leurs histoires demeurent intimement liées aux légendes et aux croyances italiennes. 

 

Le Pandoro, légère et moelleuse étoile à huit branches, a puisé son nom de « Pain d’Or » dans les jaunes des œufs qui le composent et qui lui confèrent sa couleur dorée.

C’est à Vérone, en 1884, que Domenico Melegatti obtient un brevet pour un gâteau de Noël de la part du Ministère de l’Agriculture et du Commerce. 


Mais ses origines remontent au Moyen-Âge et à la République Vénitienne quand les riches aristocrates et commerçants aimaient à parer leurs somptueuses tables de ce gâteau recouvert de feuilles d’or dans la plus pure inspiration de l’Orient.

 

Le peintre véronais, Angelo Dall’Oca Bianca, a conçu la forme du moule actuel à pyramide tronquée et huit pointes. D’une grande simplicité quant à la liste de ses ingrédients puisqu’il se compose de beurre, d’œufs, de farine et de sucre, il nécessite pourtant un véritable savoir-faire dans sa réalisation en raison de la levure et de sa cuisson.Le Panettone, de forme cylindrique comme une coupole, demeure traditionnellement lié à Milan. 

 

Toujours au Moyen-Âge, à la veille de Noël, tous les citoyens avaient la possibilité de faire cuire dans les fours de la ville un gâteau de blé fourré de miel et de beurre alors que le reste de l’année le pain de blé était réservé aux plus riches. Plusieurs légendes attribuent sa création à un plongeur de cuisine maladroit, Toni, qui, ayant brûlé le pain, proposa un dessert composé des ingrédients restants, lui donnant par la même occasion le nom de Pain de Toni devenu en italien Panettone.

Au début, ce gâteau avait une forme plus basse. Angelo Motta dans les années 20 lui donna son aspect plus allongé qui depuis lui est resté.

Cette exquise brioche soufflée doit sa saveur à ses fruits confits, raisins, oranges et citrons.

Panettone au Chocolat -  Iginio Massari 

Assiette Villeroy & Boch 

 © Alessandra Cenna 


Petits verres «I Maggiolini « Massimo Lunardon & C.

 © Alessandra Cenna 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pandoro et Panettone divisent et rassemblent toute l’Italie en leur cœur de gourmandises pour célébrer les fêtes en famille.

Inutile de choisir, autant se régaler des deux ! 

 

Et pour festoyer encore plus dignement y rajouter les merveilleuses autres variantes régionales élaborées avec passion par les Maîtres Pâtissiers du pays comme les Nadalin, Bossolà, Bovolone et Offella…

 

 

En Italie, la tradition de Noël a toujours

un air de « Dolce Vita » aussi savoureuse que joyeuse.


IGINIO MASSARI

IL MAESTRO DEI MAESTRI

IGINIO MASSARI

© Francesco Cancarini Bruum Studio srl

 

 

 

 

 

 

Né à Brescia en 1942 d’une mère Chef cuisinière et d’un père, Directeur de cantine, il Maestro fait ses armes en Suisse Romande au coté du Maître Pâtissier Claude Berger.

Il devient ensuite consultant dans l’industrie alimentaire pour plusieurs grandes marques avant de se consacrer totalement à la pâtisserie artisanale. En 1971, soutenu par sa femme Maria, il ouvre la « Pasticceria Veneto » à Brescia. 

 

Sa forte personnalité emplie d’autorité et d’humanité associée à une grande rigueur et un souci constant de perfection lui a permis d’atteindre les sommets et d’être considéré comme le plus grand Maître pâtissier italien. 

 

Il accumule prix et récompenses avec une célébrité immense grâce sa participation  à des émissions télévisées comme MasterChef Italia et Celebrity MasterChef Italia. 


 

 

 

 

 

Elu en 2019 meilleur Chef Pâtissier du monde au World Pastry Stars, il Maestro a su partager son savoir-faire et son génie avec ses collaborateurs. Conscient que le travail d’équipe est la clef d’un véritable succès, il est aussi très proche de ses enfants Debora et Nicola.

 

Considéré comme le roi du Panettone, il Maestro a élaboré tous les desserts de la tradition italienne. De très beaux livres rassemblent ses précieuses interprétations des recettes de spécialités nationales et régionales.

 

Dans ses boutiques de Brescia, Milan, Turin et très prochainement Vérone, ses savoureuses créations sont reconnaissables entre mille. Elles chantent les délices de l’Italie au cœur du Tiramisu, de la Dolce Fragolina et du Biancomangiare…

Bussola’ Iginio Massari

 © Alessandra Cenna 


Panettone au Chocolat Iginio Massari 

Calices “Sprtiz”  Massimo Lunardon & C. 

 © Alessandra Cenna 

 

 

 

 

 

Son illustre Panettone dans sa version classique ou chocolatée demeure le plus célèbre de ses merveilleux gâteaux. Tout le secret réside en une préparation très élaborée qui demande du temps dans le levage comme dans le pétrissage. 

 

La pâte savoureuse est riche d’oranges confites de Calabria et de raisins. Elle se déguste majestueuse dans son glaçage d’amandes, de noisettes et d’amaretti.

 

Quant au Bussolà,  ce gâteau levé typique de la ville de Brescia unit simplicité et saveurs. Sa couronne légère flotte sur les effluves de son parfum de beurre, de vanille et d’écorces de citron.

 

Il Maestro donne à Noël toute sa magie gourmande 

dans la plus grande tradition des divins desserts.

 

 

 

www.iginiomassari.it 


GIANCARLO PERBELLINI

IL PRODIGIO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Héritier d’une famille de pâtissiers, son grand-père Ernesto et son oncle Enzo, auxquels il a dédié ses célèbres Panettone et Pandoro, Giancarlo Perbellini, né en 1964, Chef de la haute cuisine véronaise, a d’abord préféré la restauration aux gâteaux. 

Formé dans des maisons prestigieuses, telles que « Le Taillevent » et « L’Ambroisie »  à Paris,  son parcours semblait tout tracé.

En 1989, il ouvre près de Vérone son premier restaurant avec deux étoiles Michelin.

 Une quinzaine d’années plus tard, il prend place devant la basilique de San Zeno avec sa « Casa Perbellini » et inaugure sa Pâtisserie « X Dolce Locanda ». 

GIANCARLO PERBELLINI

© Salvatore Militello


Mille-feuilles XBE Giancarlo Perbellini - Dolce Locanda 

 © Alessandra Cenna 

 

 

 

 

Aujourd’hui, il ne compte plus les récompenses internationales qui ornent son véritable empire culinaire avec ses neufs établissements.

 

Sa cuisine et sa pâtisserie s’inspirent de sa terre natale, mais le Chef Perbellini a su imposer un style qui lui est propre dans toutes ses recettes où se mêlent saveurs et sensations uniques. 

 

Maître Pâtissier, il est le virtuose du Millefeuilles, sa célèbre et incontournable spécialité qu’il prépare avec une crème très légère recouverte de poudre d’amaretti. 

Son merveilleux monde de douceurs atteint des sommets avec ses créations de Noël.

 

Il parvient encore à innover avec de grands classiques comme le  Pandoro, le Panettone et le Bovolone. Son Pandoro allie moelleux et intensité dans une légèreté totale grâce à sa maîtrise de l’art du levain et son fabuleux tour de main.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quant à son Panettone, il n’a rien à lui envier avec son délicat arôme épicé de rose et de bergamote. Son iconique Offella, renommé  Bovolone en l’honneur de son village natal, charme par sa subtile fragrance d’amande.

 

Chez Giancarlo Perbellini, les expériences gustatives étonnent par le mariage idyllique du beau et du bon.

Ses pâtisseries sont la promesse d’un Noël inoubliable.

 

 

 

www.giancarloperbellini.com      www.dolcelocanda.it

Il Bovolone  XBE Giancarlo Perbellini - Dolce Locanda 

 © Alessandra Cenna