Art is divine

Rayures aquatiques

Par Alessandra Cenna

MIRAD’OR 

Espace d’Art contemporain et Point d’Observation publique

 

 

DANIEL BUREN 

AU MIRAD’OR

©Michele Nastasi

Cinq ans après la performance de Christo «The Floating Pierce “, le Lac d’Iseo joue à nouveau un rôle important dans l’univers de l’art. 

A Pisogne, village millénaire au bord du lac italien, un nouvel espace a été récemment créé près du port devenu lavoir, le Mirad’ Or. Cette petite galerie d’art contemporain a été dessinée par l’architecte Mauro Pianelli DE8_Architetti.

©Michele Nastasi

Avec cette exposition en libre accès jour et nuit, l’art reprend sa dimension publique. Ce pavillon, sur pilotis immergés dans le lac, dialogue avec le sublime paysage, une véritable fusion entre terre et eau.

Pour inaugurer ce nouveau joyau de la si belle région Lombarde, son Directeur Artistique, Massimo Minini, a choisi Daniel Buren.Artiste et sculpteur français, ce témoin de l’art conceptuel, mondialement connu avec ses célèbres colonnes du Palais Royal à Paris, réécrit son vocabulaire artistique de rayures à l’infini. 

A Mirad’Or , ses quatre œuvres intègrent la fibre optique, elles sont ainsi visibles de la terre ferme et encore mieux de la rive opposée du lac.

 

« Je n’expose pas des bandes rayées, mais des bandes rayées dans un certain contexte …. » déclare Daniel Buren.

D’ autres expositions suivront dans ce lieu insolite qui célèbre l’union de la culture et de la nature.

©Michele Nastasi