Art is divine

Aux Délices de Limoges

Alessandra Cenna

FONDATION D'ENTREPRISE BERNARDAUD

LIMOGES

Jusqu’au 28 mars 2020

Shayna Leib - Millefeuille - © Eric Tadsen

Chris Antemann

 - The Dining in the Orangery (detail) - 

© Kendrick Moholt

Yuko Kuramatsu 

©Yuko Kuramatsu

Anna Barlow 

- Vanilla cup cone -  Céramique  © Juliet Sheath

 

 

 

A  Limoges, la Fondation Bernardaud  fait découvrir à ses visiteurs son univers de fabrication et de décoration de la porcelaine.

A cette occasion et ce depuis 2002, une exposition thématique sur la céramique contemporaine est organisée dans une partie de ses anciens ateliers. Elle offre ainsi un véritable tremplin de prestige et de notoriété à ses artistes, leur ouvrant les portes des musées du monde entier.

En cette année 2019, c’est le thème de la gourmandise qui est mis à l’honneur avec quatorze artistes internationaux.

Leurs œuvres en céramique ont été réalisées avec différentes techniques pour reproduire avec réalisme les désirs, les pulsions, la sensualité et les excès qu’inspirent les plaisirs sucrés.


Pièces montées, scènes de banquets, cornets de glaces, cupcakes, gâteaux japonais et donuts représentent la vision de chaque artiste dans sa culture et son rapport à l’univers régressif des desserts sucrés.

 

Cette débauche culinaire rappelle la vogue naturaliste du XVIIIème siècle dont les céramiques en forme de fruits et de légumes ornaient les plus incroyables assiettes, présentoirs et plateaux mettant en valeur ce pêché mignon pour lequel il est communément éprouvé tant d’indulgence.

 

Ainsi, la jeune américaine, Chris Antemann, s’est inspirée de ces agapes du XVIIIème siècle avec ses figurines dans le cadre d’un riche festin à l’orangerie du Château de Versailles. Dans un décor floral, rococo et délicieusement décadent, les élégantes se délectent en tenues légères avec leurs compagnons discrètement dénudés. 

 

Parodiant les excès de l’époque, les poses se font malicieuses et les regards sensuels pour souligner l’abondance des plaisirs culinaires et la volupté des plaisirs charnels.

Quant à Anna Barlow, elle nous présente ses compositions de glaces qui fondent au rythme de leurs nuances mates et brillantes. 

 

La farandole d’aliments sucrés dégoulinant de crème symbolise la tentation jusqu’à l’écœurement d’une société par trop consumériste.

Colorés et gracieusement alignés, les 168 donuts réalisés par l’artiste sud-coréen Jae Yong Kim, déjà célèbre en son pays et aux Etats Unis, offrent un plaisir des yeux tout à fait exquis. 

 

Chacun de ces gâteaux, spécialité mythique de la culture américaine, est différent, unique, numéroté selon sa forme, son glaçage, la nuance de sa couleur et l’intensité de sa brillance.

Anna Barlow 

- Super Soft Secrets - Céramique  

© Jose Esteve


Shayna Leib 

- Noix de coco et mangue - 

© Eric Tadsen

Shayna Leib 

- Cerise au chocolat noir - 

© Eric Tadsen


Jae Yong Kim 

Donut Madness  2016-2018 

© Alessandra Cenna

 

 

La tradition japonaise transparaît avec grâce dans les motifs et les couleurs délicates des créations de Yuko Kuramatsu. 

Ces mignardises nippones rappellent les saisons jouant sur les fleurs de cerisiers, les roses et les chrysanthèmes dans l’œuvre de Kaori Kurihara. Toutes ces pièces sont faites à la main. Ce fantastique univers végétal mêle avec un art subtile et raffiné nourriture et sexualité. 

 

En ces fruits magnifiques, ananas, corossols et grenades règne une harmonie parfaite, une énergie étonnante d’un rare exotisme.

 

Les deux  séries de desserts de Shayna Leib qui reprennent 40 des meilleures recettes de la pâtisserie française et 40 américaines, ont été conçues comme une expérience thérapeutique à son allergie aux sucreries.Toutes les techniques possibles ont été employées pour parvenir à rendre réaliste et succulente la brillance des glaçages, le moelleux des mousses et les textures gourmandes de la Forêt noir, de la Bavaroise ou du non moins célèbre Saint Honoré…

 

Cette exposition met en scène avec brio à travers ces céramiques gourmandes les passions immodérées et sensuelles que fait naître sur les papilles la nourriture idéalisée.

 

Cette explosion de crèmes colorées invite pourtant

 à la douceur innocente puisqu’elle ne garde 

que du pêché la tentation inassouvie 

et en immortalise l’art sans calories.

 

CERAMIQUES GOURMANDES 

jusqu’au 28 mars 2020 

FONDATION D’ENTREPRISE BERNARDAUD  

27, Avenue Albert -Thomas 87700 Limoges 

www.bernardaud.com