Love is ALL

Anvers

Divine Diva

Alessandra Cenna

DIVA © Frederik Beyens 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capital du diamant, Anvers recèle bien d’autres joyaux que ces pierres fabuleuses brutes ou taillées.

 

Le Musée DIVA, musée du diamant d’Anvers, évoque cette pierre mythique en tant qu’étoile et symbole de la ville. Cette « star » qui reprend son célèbre nom italien pour incarner, comme le décrit si bien la mezzo soprano Joyce Donato, ce lien entre les cieux éternels et les simples mortels.

DIVA © Frederik Beyens 


Cabinet de Curiosités : Axel Vervoordt © Jan Liégeois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En ce musée des merveilles, le luxe se décline à l’envie en ses objets d’exception, sa bibliothèque et son atelier.

La saison hivernale débute en beauté pour sa série d’expositions temporaires avec le marchand d’art, collectionneur et architecte d’intérieur anversois, Axel Vervoordt. 

Cet homme aux mille et une passions est toujours en quête d’un dialogue entre objets, à la recherche d’une modernité jusqu’au cœur de l’antiquité. En 1967, il a même sauvé de la destruction et restauré un ancien passage de la ville. 

Ce 16 Vlaeykensgang était une des allées cachées de la vieille ville où officiaient les cordonniers à l’époque du grand Rubens.

Cabinet de Curiosités 1 : Axel Vervoordt

© Alessandra Cenna 

 

 

 

 

 

Pour Diva, il a su mélanger les pièces de la demeure à celle empruntées pour l’occasion à sa propre collection afin de donner une interprétation très personnelle de sa chambre des merveilles.

 

Son coffre à trésor des Flandres du XVIème siècle, souvenir de son enfance, joue avec des ceintures de coquillage de Thaïlande et un collier de guérisseur colombien. Quant à la couronne de plumes du Brésil, elle se laisse charmer par un collier serpent du XXème siècle en provenance des Etats Unis sous le regard attentif d’un médaillon en or de Pablo Picasso.

 

Dans la seconde salle, inspirée des cabinets d’objets d’art chers au XVIème et au début du XVIIème siècle, revit l’époque des savants épris d’histoire naturelle et rêvant d’un nouveau monde. 

 

En un bestiaire imaginaire se côtoient avec bonheur une salamandre en pendentif, un camée à tête de chameau et un hanap en forme de hibou, avant de parvenir au labyrinthe de Lucio Fontana. 

 

Cette « DIVA » plonge ses visiteurs en un monde extraordinaire, en une rêverie fantasmagorique propre à émouvoir les sens et à inspirer l’imaginaire le plus débridé.

DIVA © Frederik Beyens 

Cabinet de Curiosités :Axel Vervoordt © Jan Liégeois